( 10 novembre, 2008 )

Présentation des Rencontres

    L’association loi 1901, Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord, présidée par Anne-Marie Cocula, professeur d’histoire moderne et ancienne présidente de l’université Bordeaux3, soutenue par les collectivités locales (Mairie de Périgueux, Conseil général de Dordogne, Conseil régional d’Aquitaine), l’IUFM d’Aquitaine, l’Université de Bordeaux (Ausonius et CEMMC), organise chaque année, à Périgueux, le dernier week-end de septembre, un colloque centré sur la thématique du château du Moyen-âge à nos jours.

 

Au commencement étaient, en 1984, à l’initiative de Charles Higounet et d’André Chastel, les Rencontres de Commarque, du nom du château médiéval dont les ruines ont été lentement exhumées de la forêt périgourdine et partiellement restaurées ou consolidées. Sous la direction d’André Debord, elles prirent en 1993 le nom de Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord et reposent depuis sur le même principe : nourrir une réflexion historique dans la longue durée autour du château, en tant qu’acteur principal, associé, chaque année, à un nouveau partenaire pour former avec lui un « couple » voué au destin habituel de toutes les alliances, avec leurs rapprochements, leurs tensions et leurs déchirements. À l’origine, il ne semblait pas évident de la continuer aussi longtemps, ne serait-ce que par crainte d’épuiser le sujet…Or, la succession des colloques et le renouvellement de leurs apports montrent que la fin de l’histoire du château n’est pas d’actualité.
L’essentiel de cette démarche met efficacement en jeu les apports d’une pluridisciplinarité mise en oeuvre dès les premières Rencontres entre archéologie et histoire, mais qui, depuis, s’est élargie en accueillant aux côtés de la sociologie, de la géographie, de l’histoire de l’art, des spécialistes de philosophie, de littérature, de cinéma et de théâtre, sans négliger la curiosité des historiens pour des disciplines proches de la leur qu’ils abordent à leur manière. Enfin, de colloque en colloque, a grandi l’intérêt pour les études de cas, toujours exemplaires en dépit d’une singularité très prégnante quand il s’agit du château au pluriel. Il se traduit par un déplacement sur le terrain, source d’évasion et de travaux pratiques. Cette formule a été adoptée à l’occasion du colloque Château et guerre, en 1998, avec une séance et une visite du château de Castelnaud, au bord de la Dordogne, et de son musée de la guerre au Moyen Age.
Les actes du colloque sont publiés avec une très grande régularité d’une année sur l’autre et ce depuis maintenant dix ans par les Presses Ausonius. En raison d’un changement de local, les membres de l’association vous proposent actuellement d’acquérir les volumes restant, à l’unité ou par lot, en vous signalant toutefois que certains ouvrages sont pratiquement épuisés.
Présentation des Rencontres pdf Bon de commande

Pas de commentaires à “ Présentation des Rencontres ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

  
|